Vieilles tôles du Sud-Ouest

De nouveaux contenus spécifiquement dédiés à ORTS viennent de sortir: présentez les ici!

Modérateur : Modérateurs

bjpaul
Messages : 592
Enregistré le : 26 août 2007 10:17
Localisation : Val d'Oise

Vieilles tôles du Sud-Ouest

Messagepar bjpaul » 30 déc. 2017 17:07

Bonjour les ami(e)s,
Juste pour vous signaler la disponibilité sur la page téléchargements d'ASW d'un pack de voitures métallisées ex-PO, en déco époque 4a (c'est à dire avec marquages UIC), oeuvre de Franswa2 et que j'ai un poil ombrées et immatriculées, et "wag-isées".
Avec, en prime, un superbe .pdf qui vous résume l'historique de ces véhicules.
A savoir, leur origine - le PO, donc - sous forme de voitures semi-métalliques, prestigieuses pour l'époque, voire franchement luxueuses. Réalisées sous l'égide de Polonceau (le fils, pas le père...); d'où leur surnom, et dotées d'un roulement doux, d'une bonne stabilité, mais aussi assez robustement conçues (de fait, la ceinture basse était tout métal), elles furent pressenties, avant la création de la SNCF, pour la métallisation. Après un premier proto réalisé par l'OCEM, et divers errements visant, par exemple, à conserver les toitures en toile goudronnée, elles firent finalement l'objet d'un programme de métallisation unifié dès 1939. On obtenait ainsi des voitures en gros équivalentes aux OCEM "lisses", un peu moins lourdes, et surtout à moindre coût.
Métallisation unifiée ne signifie pas uniformité d'aspect : les premières séries conservaient les doubles fenêtres côté couloir et compartiments, les secondes (1946) les supprimant côté couloir, et la dernière série s'en passant définitivement au profit de fenêtres simples classiques. Idem côté bogies, où certaines unités conservèrent longtemps les bogies "Pennsy" du PO, avec traverse... en bois armé (un comble pour des caisses métallisées !).
Aisément reconnaissables de par, d'une part, leurs toitures "plates" par rapport à des OCEM, et d'autre part leurs curieuses mains montoires au profil contourné, sans oublier leur ceinture de caisse proéminente, elles occupaient, dans les années 50-60, une place de choix dans les compositions S-O : à l'exclusion des rapides "haut de gamme", rares étaient les compositions grandes lignes Sud-Ouest qui n'en incluaient pas un "gros" segment. Pour les avoir connues (ben voui, ch'suis plus très jeune... (. ), leurs caractéristiques de confort ne s'écartaient guère des prestations des OCEM : roulement doux caractéristique des Y2, niveau sonore très "ferroviaire" et caractéristique des premières voitures métalliques. Seules les doubles fenêtres des compartiments des premières séries n'étaient pas des plus sympathiques pour admirer le paysage (quoiqu'en 1°, l'imposte au-dessus était bien agréable), et quant au confort d'assise, il était simple et mesuré dans les voitures de classe inférieure (euphémisme...).
A la fin des années 60, les DEV et les premières USI et UIC ayant débarqué en masse, les Métallisées se trouvèrent moins sollicitées : en 70, seules les représentantes du type 48 (B10, A31/2B5 et A8) étaient encore classées dans les roulement A* leur permettant théoriquement l'incorporation à des express/rapides de petite extraction, les 39 et 46 à petites baies étant en roulement B, ce qui, en principe, n'autorisait, hors trains spéciaux, omnibus et trains directs, leur incorporation qu'à titre "exceptionnel" à des express ou rapides. Etant autorisées à 140, ce classement n'avait rien d'un couperet : les trains supplémentaires, les temporaires, les "pélerins", les "permissionnaires", etc... en firent un large usage, y compris sur de longs parcours, jusque vers 1977-78. Les réformes massives, liées par contrecoup à l'arrivée des Corail, survinrent à la fin des années 70.
Très "Sud-Ouest", les "Met'PO" furent néanmoins en petit nombre affectées à l'Ouest. Pas par caprice, mais simplement par suite du redécoupage des anciens territoires PO-Etat entre les nouvelles régions 3 et 4. J'ai trouvé au moins une trace de leur incorporation à l'express 531 Paris-Le Mans au milieu des années 60... Mais même pas une photo à se mettre sous la dent !! A noter que les Met'PO Ouest étaient limitées à 120 au lieu de 140. Apparemment, ces "transfuges" furent réformées au début des années 70, sans plus de précision.
Les hasards des roulement les emmenèrent toutefois souvent loin de leur région 4 d'origine : trains interrégionaux (sur Bordeaux-Marseille/Nice, Nantes-Lyon... , ou sur des temporaires vacances-sports d'hiver), prêts inter-régions lors des périodes de pointe. J'ai même une photo, plus des relevés d'époque relatant leur incorporation régulière au PW (Paris-Mulhouse-Bâle-Wien) en 1966...! Probablement en forcement lors d'une période de pointe, pas si étonnant si l'on sait que les "couchettes mixtes" étaient à l'époque très recherchées à la SNCF (voir les re-métallisations des ex-PLM..). Que de mots aujourd'hui désuets, non ? "couchettes", "supplémentaires", "temporaires", "période de pointe"... (.
Des idées de compos ? Je ne voudrais pas doublonner avec des forums amis et respectés, aussi me contenterais-je de suggestions...
En train court sur un embranchement de montagne : B5D/B10 ou B9/ éventuellement couchettes/ fourgon OCEM
En rame homogène : rare, sauf sur des petits parcours, typiquement Paris-Orléans, Tours ou Vierzon. Néanmoins, il n'était pas rare que les Met'PO fassent l'essentiel d'une rame, y compris de trains à grand parcours : 1007 Paris-Toulouse, BL Bordeaux-Nice. Auquel cas, elles étaient mélangées à des OCEM ou des DEV AO, voire des Bruhat ou des USI (comme le fameux 1111 Paris-Nîmes), avec des fourgons OCEM à essieux ou un DP Midi à bogies.
De même, il est tout à fait réaliste d'imaginer un supplémentaire ou un "permissionnaires" quasi-homogène, au crochet d'une 5500 ou d'une 7100. J'ai des souvenirs des dimanches soirs à Austerlitz en 1977 où les permissionnaires pour Hourtin, Bourges (Avord) ou Châteauroux laissaient à croire que les Met'PO représentaient l'essentiel du chantier de Masséna ! Moi, je visais les B9, car la double fenêtre ne se remarquait pas trop la nuit, mais les compartiments de cette "vraie" seconde étaient plus spacieux que ceux des B10 (ex-C10), aux dossiers bien verticaux !! (.
Voilà, pour ces belles voitures, dotées d'une solide personnalité, et que j'ai eu beaucoup de plaisir à fignoler derrière la patte experte de l'ami François ! A noter que, pour avoir roulé "fictivement" quelques milliers de km avec, que leur freinage est réaliste, si et seulement si... la locomotive et les autres voitures sont bien réglées !! (.
Bon amusement à tous...
Et bonnes fêtes de fin d'année !! ,. (euh, pas trop quand même !!)
Bien amicalement,
Jean-Paul

Avatar du membre
BB25187
Administrateur
Messages : 15232
Enregistré le : 09 mai 2004 1:07
Localisation : Grenoble
Contact :

Re: Vieilles tôles du Sud-Ouest

Messagepar BB25187 » 30 déc. 2017 19:05

Hello Jean-Paul,

Ah ben voilà un descriptif détaillé fort bien venu. Je dois avouer que mes tropismes ferroviaires m'ayant peu porté vers le SO, je ne connaissais pas bien ces voitures avant que François et toi ne vous penchiez sur leur cas. D'ailleurs ça a dû se voir au moment de la diffusion, avec une jolie erreur dans le nom de l'ingénieur Polonceau sur la page de chargement! =,
Mais bon, maintenant avec ces informations que tu nous livres, c'est bien plus clair!

Y a pu qu'à atteler la 2D2! ?+

Amicalement,
Vincent
"Er ist ein Unmensch, ein Tyrann!" - Tamino - Erster Akt - Die Zauberflöte.
____________________________________________________________

Image

bjpaul
Messages : 592
Enregistré le : 26 août 2007 10:17
Localisation : Val d'Oise

Re: Vieilles tôles du Sud-Ouest

Messagepar bjpaul » 30 déc. 2017 19:56

Bonsoir Vincent !
Hem... Une 6500 pourrait faire l'affaire ?2? Bon, d'accord, c'est un peu luxueux...
En parlant de 6500, tu pourrais bien recevoir un ou deux fichiers .eng, pour voir !! (Sachant qu'au moins sous 1500 V, une 6500 et une 21000 ne sont guère discernables, non ?). Le temps de compléter les .eng PV et de tester sur une rame lourde, et ziioouuppp, c'est parti !
Bien amicalement,
JPaul

Avatar du membre
pierreg
Messages : 148
Enregistré le : 17 oct. 2008 14:31
Localisation : Ile-de-France
Contact :

Re: Vieilles tôles du Sud-Ouest

Messagepar pierreg » 31 déc. 2017 18:26

Merci pour ces vieilles tôles : elles manquaient effectivement au catalogue. Elles sont tellement caractéristiques avec leur toiture basse qu'il me semble bien en avoir vu dans certaines rames courtes derrière une 141TA au départ de Montluçon et de Clermont-Ferrand dans les années 50-60.
Félicitations et bon jeu à tous,
PierreG

bjpaul
Messages : 592
Enregistré le : 26 août 2007 10:17
Localisation : Val d'Oise

Re: Vieilles tôles du Sud-Ouest

Messagepar bjpaul » 31 déc. 2017 19:41

Bonsoir Pierre,
Eh oui, de fait, la tranche Mont Dore de l'express via Montluçon était composé de Métallisées (. De mémoire, B5D + mixte 1/2 ou 1° + 2 B9 ou B10. A vérifier toutefois !
Autre train largement photographié : le BL (ou LB) à la fin de la vapeur, qui y faisait largement appel, et particulièrement, avec un goût marqué pour les A81/2 métallisées 1939, qui étaient très "Polonceau" puisqu'elles avaient gardé leurs petites vitres à imposte !
Bonnes fêtes de fin d'année, et bonne entrée en 2018 !
Bien amicalement,
Jean-Paul

Avatar du membre
franswa2
Messages : 114
Enregistré le : 20 août 2013 22:17
Localisation : Le Nivernais profond
Contact :

Re: Vieilles tôles du Sud-Ouest

Messagepar franswa2 » 01 janv. 2018 22:07

Bonsoir,
Merci à tous pour les retours et merci à Jean-Paul pour son travail et pour son résumé très complet de l'historique de ces voitures.
Meilleurs vœux et en route pour de nouvelles créations.
A bientôt.
François.

Avatar du membre
nounours1952
Expert
Messages : 4248
Enregistré le : 30 nov. 2007 22:18
Localisation : LFSB
Contact :

Re: Vieilles tôles du Sud-Ouest

Messagepar nounours1952 » 02 janv. 2018 9:14

Hello,

merci pour ces belles créations qui complètent un catalogue, ma foi, déjà bien fourni.

Amicalement
L'homme ne se construit qu'en poursuivant ce qui le dépasse. (André Malraux)


Retourner vers « ORTS: Les nouveaux contenus pour ORTS »