Sur la "Schwarzwaldbahn" vers Offenburg....

Venez ici discuter de vos add'ons (Protrain, German,...), de vos matériels roulants et accessoires ou de la Boutique SimWare sur ASW.

Modérateur : Modérateurs

Avatar du membre
franck95600
Modérateur
Messages : 1463
Enregistré le : 29 mars 2005 9:26
Localisation : Région Parisienne

Sur la "Schwarzwaldbahn" vers Offenburg....

Messagepar franck95600 » 25 août 2007 14:11

Salut à tous, /nb


Après nous avoir emmené vers l’Ile de Sylt avec la « Marschbahn », Halycon nous propose de découvrir la « Forêt Noire » une région hautement touristique en Allemagne.

ImageImage

La ligne principale « Schwarzwaldbahn » Offenburg – Donauschingen a un parcours des plus tourmentés avec de nombreuses courbes et pas moins de 37 tunnels à traverser !

Image

Une ligne secondaire est également incluse la « Kinzigtalbahn ». Non électrifiée et à vocation purement régionale, elle relie Hausach à Freudenstadt.

Image


LA LIGNE ET LES GARES:
Image
En 1865 débutent la construction de la « Schwarzwaldbahn » qui sera mise en service le 10 novembre 1873. Peu de viaducs et beaucoup de tunnels : tels furent les choix techniques de Robert Gerwig, l'ingénieur en chef chargé de la construction de cette ligne dans cette région à la topographie assez tourmentée. Le gouvernement du grand-duché de Bade Wuertemberg lui sera à jamais reconnaissant de cette prouesse technique qui permis le désenclavement de cette région isolée.

Image

Le tracé de la « Schwarzwaldbahn » reste en permanence accroché à flanc de montagne. On pouvait ainsi.s’affranchir de la construction de viaducs. Comparé à d’autres lignes, cela a constitué une véritable révolution pour l’époque notamment avec des tunnels hélicoïdaux qui permettent d’éviter des rampes trop prononcées, celles de la « Schwarzwaldbahn » se limitent à 20 pour mille.
Les premiers travaux d’électrification commencent le 26 Juin 1972 et se terminent le 28 Septembre 1975 pour le tronçon Offenburg – Villingen. 2 Années plus tard, la traction électrique atteint enfin Constance et le lac du même nom.

Offenburg Hbf:
Située sur l’artère internationale Bâle – Mannheim, la gare d’Offenburg avec un plan de voies conséquent en impose. C’est justement ce qui a posé problème à l’équipe de production qui s’est retrouvée confronter à trouver un compromis sur le plan de voies pour éviter des bugs à répétition au départ de cette gare. Il a donc été décidé de simplifier les installations pour permettre aux activité d’être fonctionnelles dans de bonnes conditions.

Image

Gegenbach:
Image

Hausach
Image

Viaduc d’Hornberg
Image

Hornberg-Gare
Image

Triberg
Image

Saint-Georgen
Image

Villingen
Image

Donauschingen
Image

Après ces quelques vues de la ligne principale Offenburg – Donauschingen, en voici d’autres sur la « Kinzigtalbahn » Hausach – Freudenstadt. Un Inter – Regio à la bifurcation à Hausach :
Image

A mi-parcours, Swbschiltach :
Image

Viaduc de Freudenstadt :
Image

Freudenstadt Hbf :
Image


LE MATERIEL ROULANT :
Globalement, c’est vraiment du très haut de gamme auquel nous avons affaire. En dehors de l’aspect esthétique toujours aussi bien sous tous rapports avec Halycon, il faut noter des raffinements assez particuliers avec par exemple avec les sons des fermetures de portes pour les voitures voyageurs y compris en mode trafic ! Les wagons de marchandises également sont parfaitement sonorisés. SYLLIUM qui en son temps avait une longueur d’avance est cette fois-ci devancé pour de bon.

BR 101:
La 101 est désormais l’incontournable engin symbole de la traction de ce qui reste des trains Inter City en Allemagne.
Construites en 145 exemplaires de 1996 à 1999, ces machines qui viennent de fêter déjà leurs dix ans d’existence ont rapidement évincé les 103 et ont très vite montré d’énormes qualités de fiabilité et de vélocité. Conçue pour le 220 km/h mais ne dépassant jamais la 200 en pratique, elle possède quatre essieux moteurs qui peuvent fonctionner de façon isolée.
Les 101 sont toutes équipées de l'AFB "Automatische Fahr und Bremssteuerug " ( système de régulation automatisée de la puissance et du freinage ) et du LZB ( TVM Allemande ) pour pouvoir circuler sur les NBS.
C’est du déjà vu et revu dans TS cette loc mais quand on s’y penche d’un peu plus près, celle-ci est autrement plus intéressante car elle surclasse toutes ses devancières. Modélisation parfaite, pantographes très fins, textures réalistes, cette nouvelle 101 a tout pour plaire ou presque….Elle ne peut nous faire oublier que dans la réalité, sa glorieuse aînée 103 était autrement plus esthétique ! Fallait bien trouver quelque chose……

Image
Image Image


BR 110 “Buegelfalte “:
Cette vénérable “Mamie” de la traction électrique Allemande est contemporaine des BB “Jacquemin” Françaises. Après avoir connu leurs heures de gloire dans les années 60, en tractant notamment le prestigieux « Rheingold », elles ont été vite été reléguées vers des trains moins prestigieux au moment où les 103 beaucoup plus puissantes sont arrivées en force.
Cette troisième sous-série des BR 110 fût surnommée “Buegelfalte “ ( Pli de pantalon) par les cheminots de la Bundesbahn en référence à la forme caractéristique de la cabine.
Le modèle d’Halycon est très bien rendu finalement contrairement aux tous premiers screens où la caisse pouvait paraître un peu trop surbaissée. Néanmoins, il y a un bémol…Pourquoi avoir appliqué des textures photo-réalistes alors que la Rame « Silberlinge » qu’elle doit tracter est en texture dessin ? Mystère….ça fait pas très homogène tout ça comme ensemble.

Image
Image Image


BR 111:
La 111 est par définition l’ultime aboutissement de la grande lignée des locomotives électriques unifiées de la Bundesbahn. Sortie des usines Krauss – Maffei à Munich en Décembre 1974, la 111.001 par son classicisme esthétique surprend néanmoins par l’apparition de tous nouveaux moteurs de traction avec thyristors. Jusque 1984, 226 machines seront construites et seront exploitées de manière régulière dans tous les services de la DB hormis le Fret.
On aurait pu croire que toutes les locomotives nouvelles des premiers temps de la Bundesbahn seraient poussées à la retraite par les nouvelles acquisitions actuelles de la Deutsche Bahn AG et bien il n’en a rien été pour les 111 ! Elles ont démontré qu’après une remise à jour d’ordre esthétique et technique, elles étaient tout à fait capables de participer au trafic ferroviaire moderne. Nos vaillantes 111 datant de l’époque du miracle économique allemand compteront donc certainement encore pour de nombreuses années parmi les engins moteurs du parc de matériel de la DB AG.
Le modèle inclus inclus dans l’add-on est un grand classique car déjà disponible en Freeware et chez German Railroads depuis plus d’un an. Néanmoins, Halycon a voulu y apporter sa petit touche avec des sons très proches de la réalité.

Image
Image Image


BR 145.0:
En 1998, Adtranz qui fût racheté par la suite par Bombardier sort les premières 145. Ces dernières d’une puissance de 4200 Kw sont avant tout destinées au Fret, une partie d’entre elles sera néanmoins affectée à la traction de trains régionaux, en attendant la livraison de leurs petites sœurs les 146 leur vitesse maximale de 140 km/h n’étant pas rédhibitoire à cela.

Image
Image Image


BR 146.0 et 146.1:
Durant Expo 2000, DB modifia une BR 145 afin de tirer de lourdes voitures à deux étages ( « Dosto » ) avec des résultats satisfaisants. Ceci résultat en une commande pour des versions 146 qui incorporent ces modifications, surtout le remplacement du type d'axes moteurs pour atteindre des vitesses de 160 km/h. En 2003, une version de la 185 avec les même caractéristiques, la 146.1, fut introduite. Ces machines sont sorties pour assurer la traction des nombreuses Voitures deux niveaux commandées par la DB.

Image
Image Image
Image


BR 146.2:
En 2005, les modèles 185 et ses dérivées ont reçu une nouvelle présentation avec un devant modifié et l'introduction de transistors IGBT. On nomme ces versions 185.2 et 146.2.
Ces nouvelles machines construites par Bombardier sont dérivées des TRAXX – P160AC2.
Développant 5600Kw et aptes à une vitesse maxi de 160 km/h, les 146.2 remplacent désormais sur la desserte Karlsruhe – Offenburg – Konstanz depuis Décembre 2006, les vieilles 110 qui tractaient des « Siberlinge ».
Pour TS, la 146.2 est complètement inédite et c’est un véritable sans faute que réalise là encore Mirko Kuester :

Image
Image Image


BR 152:
En 1994, la DBAG tout juste crée entreprend les études d’une nouvelle locomotive pour son trafic marchandises national. Siemens remporte alors le marché de cette nouvelle BR 152 réalisée sur la base du modèle ES 64 F dérivant des Eurosprinter. Près de 200 Machines seront construites…

Image
Image Image


BR 185 TRAXX de première génération:
La TRAXX vient de la locomotive prototype 128 001 construite par AEG et Henschel en 1994 pour remplacer les vieilles électriques unifiées de la Deutsche Bahn. Comme la locomoitve 127 001 de l’industriel Munichois Krauss-Maffei, elle utilise un moteur triphasé basé sur les locomotives DB série 120. Le prototype fut acceptée par la DB en tant que DB série 145 et livrées par Adtranz à partir de 1997.

L'utilisation de moteurs triphasés a permis de développer facilement des versions poly courants en 2000 sous le vocable DB série 185. Avec des changements minimes, cette série de locomotives peut rouler sur tous les réseaux ferroviaires d'Europe électrifiés en 25000 – 15000 16 2/3 Hz, après certification nationale de chaque pays. La puissance des locomotives a été accru par la suite de 4 200 kW à 5 600 kW par une mise à niveau du logiciel de contrôle. Après le développement de cette version, la DB transforma son option d'achats du modèle 145 en une commande de quatre cents modèle 185. L'usine de Bombardier Kassel était toujours en production pour cette commande en 2006.
Au total, 400 BR 185 ont été livrées. En fonction du pays d’utilisation, les locomotives sont équipées d’un « pack » comprenant le système d’arrêt d’urgence et les équipements électriques adéquats. Extérieurement, les locomotives se distinguent donc essentiellement par le nombre de pantographes ( deux ou quatre ) et la largeur de leur semelle d’archet.
Le modèle 185 n'est pas la plus puissante sur le marché mais elle a dépassé de loin les compétiteurs de sa classe dans des tests de traction sur la ligne du Saint-Gothard. Les compagnies suisses CFF et BLS ont été suffisamment convaincues pour passer des commandes dont la livraison a commencé en 2003.

Image
Image
Image Image
Image


BR 218:
Plus de 400 locomotives de la série 218 ont été construites entre 1968 et 1981. C’est la locomotive diesel de ligne fabriquée dans le plus grand nombre à la DB. On rencontre dans toute l’Allemagne cette machine, capable de rouler à 140 km/h, en tête de trains de voyageurs express, régionaux et de trains de marchandises. Elle est également utilisée comme locomotive de rames réversibles et en double traction.

Image
ImageImage


BR 294:
La V 100 était trop légère pour le lourd service de manoeuvres. Aussi, la Bundesbahn commanda une nouvelle série auprès de la Maschinenbau Kiel (MaK). La V 90 – désignée comme série 290 à partir de 1968 devait s’appuyer étroitement sur la locomotive polyvalente si réussie V 100. Cela ne se voyait guère de l’extérieur; la V 90 avait des formes bien plus marquées que la V 100. Mais, à l’intérieur, la Bundesbahn fit installer les composants qui avaient fait leurs preuves, comme par exemple la traction diesel qui tournait dans la V 100.20 (212) et une transmission par arbre articulée fort ressemblante. La V 90 001 fut réceptionnée par la Bundesbahn le 4 août 1968. Dans le dur quotidien du triage, 20 locomotives de présérie démontrèrent la qualité de leur construction. La construction du modèle de série ne fut que légèrement modifiée. Jusqu’au 4 septembre 1974, la Bundesbahn reçut en tout 387 machines de série livrées par MaK, Deutz et Henschel. Puis la fourniture cessa car avec la série 291, neuves ne nécessitant aucun entretien. Aujourd’hui encore, ces machines sont en service sur toutes les grandes gares de triage et tirent en outre des trains de jonction. Mais elles ne portent plus leur numéro d’origine. En effet, après montage d’un dispositif de télécommande, la DB leur donna la désignation 294.
Le modèle d’Halycon est très bien fait mais le screen de la cabine vous aura tout de même fait remarquer qu’elle n’est pas d’une qualité équivalente à cette BR 294 ! Je vous rassure tout de suite, cette cabine est provisoire car la « définitive » ne sera disponible qu’avec la mise à jour qui sortira à la Rentrée.

Image
Image Image


Autorails VT 500 « Reggio Shuttle » de l’Ortenau S-Bahn :
Les autorails Regio Shuttle ont été construits par AD Tranz à partir de 1996, pour le trafic régional de la DB et des autres réseaux privés. Apte à 120 km/h, ils sont équipés d’une transmission hydraulique et ont une puissance de 456 kW. Pour le confort des voyageurs, ces engins sont climatisés. Coté performance, ils atteignent la vitesse maximale de 120 km/h. L’Ortenau S-Bahn (OSB) qui exploite les chemins de fer régionaux de la région d’Offenburg s’est portée acquéreur de ces engins, comme de nombreuses autres compagnies privées allemandes et la DB.
Equipés de l’EAS, ils assurent depuis quelques temps les trains régionaux exploités par l’OSB entre Offenburg et Freudenstadt en remplacement de la DB. On rencontre également quotidiennement ces engins à Strasbourg avec la desserte « Métro-Ehin ». ( d’après Olivier FISCHER – TRAINS EN VOYAGE.COM )
En bonus, nous avons également un VT 650 de la compagnie Hzl « Hohenzollerische Landesbahn AG » assurant la desserte omnibus de Villingen à Donauschigen.

Image
Image Image
Image


Voitures Inter City – Inter Regio et voiture réversible Bpmbdzf296:
A l'image des rames Mistral et Grand Confort, le début du service Inter City en 1972 marquait le début d'une nouvelle ère en Allemagne Les premières rames étaient comoposées uniquement de voitures 1ères classe et ne circulaient que toutes les deux heures. En 1979 avec le slogan "Jede Stunde-Jede Klasse" ( Chaque heure - Chaque classe ), la Deutsche Bundesbahn d'alors lance un nouveau concept qui va inspirer bon nombre d'autres réseaux Européens. En Juin 1991, les premiers ICE entrent en service commercial et commencent à reléguer les IC à des services moins nobles avec des trains aux arrêts plus fréquents.
En 2000, la DB entreprend de rénover ses rames Inter City en leur faisant adopter une nouvelle livrée similaire à celle des ICE ( celle proposée dans l'add-on), un long processus qui ne se terminera qu'en 2004. Ainsi parues de leur nouvelle robe, les voitures IC continuent à assurer des services précieux et utiles pour la DB en complément des ICE. Ces voitures font même quelques incursions en Suisse, Autriche, Italie, Tchéquie, Hongrie, Luxembourg et bien sûr la France avec Paris-Est jusqu'en Juin 2007 et …aujourd’hui Strasbourg qui se contente d’un seul EC avec Munich en complément des TGV POS.

Image Image
Image
Image Image
Image Image

Déjà sorties dans la « Marschbahn », le gros défaut de ces voitures était d’avoir des fichiers sons très lourds qui risquaient de faire bugger à tout moment TS. Ces derniers fichiers ont été sérieusement remaniés dans cette « Schwarzwaldbahn » mais n’ont pas perdu leur réalisme.
Halycon n’a pas lésiné sur la quantité à propos de ces voitures en nous offrant pas moins de trente modèles différents sans compter les versions « Trafic ». De quoi en prendre plein les yeux et reproduire tous les EC en rames DB qui ont roulé en France depuis 15 ans….

Nouvelles voitures « Inter-Regio » Aimz 261 et Bimdzf271:
Ces deux modèles entièrement nouveaux font partie de la mise à jour à télécharger sur le site de Halycon. Les caractéristiques de ces modèles sont identiques aux « Inter City » décrites précédemment.

Image

Image


Voitures deux niveaux « Dosto » :
Depuis Décembre 2006, la DB a annoncé l’arrivée de la nouvelle « Schwarzwalbahn » ! C’est avec ce slogan qu’est intervenue la mise en service de ces nouvelles voitures deux niveaux surnommées « Dosto ». Ces nouvelles rames de 3 ou 4 voitures tractées / poussées par les nouvelles 146.2 de Bombardier, assurent désormais la nouvelle desserte cadencée Karlsruhe – Konstanz en lieu et place des 110 + Silberlinge. Ces « Dosto » de la toute dernière génération sont climatisées, équipées de l’information continue et de fenêtres panoramiques au niveau supérieur.

Image Image
Image
Image Image

Le nouveau modèle proposé par Halycon pour ce nouvel add-on a été réalisé par un inconnu du monde de TS Outre-Rhin, Adarn Lippold. Dommage qu’il ne se soit pas manifesté plus tôt car son travail est vraiment remarquable.


Voitures régionales ex-Silberlinge et voiture réversible "Wittenberge":
Les Silberlinge sont des voitures incontournables en Allemagne. Elles ont été construites de 1963 à 1976 à plus de 7000 exemplaires !
En Février 1991, les ateliers DR de Wittenberge présentent la nouvelle cabine des voitures-réversibles « Silberlinge »qui vont par la suite porter le nom de ces fameux ateliers. A partir de 1993, la tranformation d’anciennes voitures Bdnf 738 à faces planes commence…
Les voitures réalisées pour la "Marschbahn" d’il y a deux ans sont désormais égalées par les « Freeware » de Spike et Speedy. Plus le temps passe et plus il devient difficile de faire des modèles inédits et de qualité pour TS. C’est pourquoi ces deux créateurs ont autorisé Halycon à réutiliser leur « Wittenberge » qui n’a aucun problème à cohabiter avec les voitures de Mirko Kuster déjà vues dans la « Marscbahn » l’année dernière.

Image Image
Image
Image Image


Wagons de fret:
A noter parmi ces wagons, la présence d’un couvert de type Habbiins que l’on peut rencontrer régulièrement dans les triages Français…
ImageImage
Image Image


LA CATENAIRE:
Très réaliste, elle remplace sans regrets celle par défaut de TS qui accuse le poids des ans, et cela ne perturbe pas trop le FPS…..

Image


LA SIGNALISATION:
Elle reproduit parfaitement le bloc automatique lumineux de la DB. On trouve néanmoins à quelques endroits en ligne de somptueux signaux mécaniques comme c’est souvent le cas en Allemagne…

Image

Image


LES ACTIVITES:
Au nombre de 51, elles sont toutes jouables vraiment sans trop de problèmes. On a même plaisir à rencontrer de temps à autre tout au long du parcours, la Diesel BR 294 assurant des manœuvres dans les faisceaux ou sur les embranchements. Ici à Triberg en fin de soirée, une 152 « Railion » se fait dépasser par l’Inter Regio Berlin Ostbahnhof – Konstanz :
Image


CONCLUSION:
Pour à peine 30 Euros frais de port compris, cet add-on est véritablement d'un rapport qualité-prix inoui. Une quantité de matéril impressionnante, une ligne frisant la perfection sur bien des détails, voilà des arguments de vente qui permettront à cette petite merveille de rencontrer un succès bien mérité. Ce que l’on peut souhaiter ardemment…..

Bon week-end à tous ! (.
Franck

ImageImage

Avatar du membre
denisfl
Messages : 2764
Enregistré le : 10 nov. 2003 13:51
Localisation : à côté de LONS LE SAUNIER JURA
Contact :

Messagepar denisfl » 25 août 2007 14:33

Bonjour Frank ! SUUUUPERBE ton reportage : je viens de me régaler en le lisant surtout que je viens de recevoir ce magnifique add-on applaus001 applaus001

Dommage qu'il ne soit pas en anglais comme les protrains (pour ceux qui ont vraiment du mal a déchiffrer un peu l'allemand), mais vu la qualité et le prix on peut se débrouiller pour comprendre les activités..

.+
Denis

Avatar du membre
denisfl
Messages : 2764
Enregistré le : 10 nov. 2003 13:51
Localisation : à côté de LONS LE SAUNIER JURA
Contact :

Messagepar denisfl » 26 août 2007 8:29

Bonjour Vincent et merci pour ces précisions intéressantes pour le spécialiste que tu es ! applaus001 et les beaux screen..

Au fait peut tu me contacter pour me donner les tuyaux : concernant l'échange de la voie et ton modificatif sur la 110 (pourrait tu m'envoyer par mail ta loco modifiée ? )

Je te remercie par avance .=
Denis

bjpaul
Messages : 577
Enregistré le : 26 août 2007 10:17
Localisation : Val d'Oise

Schwarzwaldbahn : une ligne presque exemplaire

Messagepar bjpaul » 26 août 2007 10:42

D'accord absolument avec les témoignages sur la ligne : c'est du très bon travail, d'un excellent rapport qualité-prix, avec un matériel de très grande qualité !

Deux petites remarques négatives :

La première tient à la topographie de la ligne. Sans doute parce que le "kilomètre MSTS" ne fait que 850 m, les auteurs qui ont, par ailleurs, respecté les cotes d'altitude, ont été soumis au douloureux problème du raccord. Problème résolu entre Hornberg et Triberg, puis entre Triberg et Sankt Georgen par deux tronçons de rampe, sous tunnel, avec des taux atteignant ou dépassant 50 pour mille sur 1 km chacun. Problème en découlant : l'impossibilté d'amener des convois avec des charges conformes (par exemple, 1040 t avec une 152, qui doit, en principe, se contenter ici de 500-550 t..). A rappeler que dans la réalité, la rampe ne dépasse pas 25 (et encore, sur quelques dizaines de mètres), avec un taux assez constant de l'ordre de 18...Le problème est résolu en "boostant" les machines marchandises modernes avec une adhérence doublée et un effort augmenté, sans toucher la puissance...Mais, hélas, rien à faire pour la vapeur, destinée à être clouée à Hausach...(Une BR 50 "conforme" peine à enlever 80 t...). Pour le vaporiste que je suis (par crises seulement, le reste du temps, je me soigne...), c'est un peu frustrant !

- deuxième petit truc, tout à fait mineur : le marquage des Doppelstock, qui est totalement bidon. En fait, les unités utilisées sur la ligne sont de type très récent (766.3, 780.2, 785.3), et aptes à 160 (vs.140 sur le marquage présent). Facile à corriger avec cet outil de luxe qu'est Microsoft Paint, et un peu de patience pour la recherche de numéros corrects. Un bon site pour attraper de l'information sur la ligne : http://www.badische-schwarzwaldbahn.de

Bon sinon, une ligne comme celle-ci, c'est le pied quand même ! Avec PT15 (Bamberg-Hof), ma préférée, comme quoi j'aime bien les rampes !

Un petit clin d'oeil à BB 25187 : sa B4D va très bien dans le cadre de la Forêt-Noire, sur un Paris-Konstanz-Lindau des années 70 (mais pas avec la plaque Cercy-la Tour...)

Amitiés à tous,

Jean-Paul

bjpaul
Messages : 577
Enregistré le : 26 août 2007 10:17
Localisation : Val d'Oise

Messagepar bjpaul » 26 août 2007 14:09

:9: ...Avec toutes ces plaques, les gens vont croire que MSTS est un jeu d'argent ! (.

J'en profite pour te donner ma composition du D 2060 (adaptée de la réalité...)
- Bm 232 (reskin maison à partir des Bm233 de Peter Hanslip) Strasbourg-Konstanz
- B4D (je me demande bien qui l'a faite...) Paris-Konstanz
-A4B5UIC (Sylium reskinée) Paris-Konstanz
- 2xB10 UIC (idem) Paris-Lindau
- B9c9x UIC (idem) Paris-Lindau
- AB OeBB (Le mieux serait une Eurofima, comme celle de Clemens Hanel, mais les bogies horribles me collent des boutons, alors j'ai mis une ex-DR Schürzenwagen coloris Jaffa) Paris-Innsbruck

D'après les tablettes, ça peut aller avec 1979-1980. A la traction, une DB 139 (reskin maison sur base VT DB110, comme "de vrai")

Le tonnage étant modéré, les super-rampes sont avalées dans un nuage d'isolant cramé qui, heureusement, ne passe pas l'écran !

Déclinable en version plus ancienne, of course, ou avec des Forestier à la place des UIC...D'après photos, il y avait en réalité des métalliques Est, même en 75-76...Mais on fait avec ce qu'on a !

Gute Fahrt ! (et encore merci pour tes créations applaus001 )

Jean-Paul

Avatar du membre
denisfl
Messages : 2764
Enregistré le : 10 nov. 2003 13:51
Localisation : à côté de LONS LE SAUNIER JURA
Contact :

Messagepar denisfl » 26 août 2007 15:17

Bonjour à tous : tout d'abord bienvenue à bjpaul !! et merci pour ces précisions si... précises (.
Denis

bjpaul
Messages : 577
Enregistré le : 26 août 2007 10:17
Localisation : Val d'Oise

Messagepar bjpaul » 27 août 2007 13:54

Hello,

Biens beaux clichés nocturnes ! Je vais (essayer d') en mettre un ou deux, si j'y arrive vu ma compétence étendue dans l'usage des faux rhums...! ;=

J'ai mis en oeuvre Wuppex 11...Rien à dire, encore du bon boulot...Le plus fascinant sur cet itinéraire étant la mise au point d'activités qui ne se traduisent pas par 30 km de trajet limité à 40 pour cause d'itinéraire pris à contre-sens confused19 . Pouvant maintenant remonter à MÛnster, ça va donner l'occasion de rouler presque en continu de Bremen à Aachen en associant GR et PT à la fête...De biens belles nuits en perspective ! (ben oui, parce que 350 km parcourus à 40 maxi, ça prend du temps...!)

Une petite question qui n'a à voir avec le sujet que parce que les 185 fréquentent assidûment la Forêt Noire : de quelle origine est la très belle 185 qui illustre ton pack "mâts de caténaire DB" ? Elle m'est apparue nettement mieux faite que les modèles courants (Tomi, ou AS..). A moins que ce ne soit ma vue qui me joue des tours, à force de grimper sur Sommerau avec le soleil de face...

Bien amicalement à +

Jean-Paul

Avatar du membre
François
Messages : 216
Enregistré le : 05 mai 2007 12:53
Localisation : Nantes
Contact :

Messagepar François » 27 août 2007 16:47

salut,
Merci Franck pour cette belle présentation et ce reportage applaus001

ça donne envie de le prendre

Avatar du membre
franck95600
Modérateur
Messages : 1463
Enregistré le : 29 mars 2005 9:26
Localisation : Région Parisienne

Re: Schwarzwaldbahn : une ligne presque exemplaire

Messagepar franck95600 » 27 août 2007 21:15

Salut à tous, //


Merci pour vos réactions sympathiques et fort instructives Messieurs Vincent...et Jean-Paul, bienvenue à toi sur ASW où on espère te relire sur notre forum malgré l'année scolaire qui s'annonce.
bjpaul a écrit :- deuxième petit truc, tout à fait mineur : le marquage des Doppelstock, qui est totalement bidon. En fait, les unités utilisées sur la ligne sont de type très récent (766.3, 780.2, 785.3), et aptes à 160 (vs.140 sur le marquage présent). Facile à corriger avec cet outil de luxe qu'est Microsoft Paint, et un peu de patience pour la recherche de numéros corrects. Un bon site pour attraper de l'information sur la ligne : http://www.badische-schwarzwaldbahn.de

Quel oeil de lynx, not' Jean-Paul ! (. En effet, j'avais déjà repéré ça mais il ne faut pas oublier qu'un update va sortir à la rentrée avec à la clé de bonnes surprises à découvrir.... ?2?
On aura l'occasionn de faire à ce moment la liste des modifications et des nouveautés rajoutées..... ?+

@+ (.
Franck

ImageImage

Avatar du membre
franck95600
Modérateur
Messages : 1463
Enregistré le : 29 mars 2005 9:26
Localisation : Région Parisienne

Messagepar franck95600 » 27 août 2007 21:40

Reuh moi aussi ! <3< <3<


Superbe cette 218 de Karlsruhe ! ?+ En plus, elle peut être aussi fort intéressante pour parcourir PT16 entre Rastatt et Freudenstadt.... ?2?

@+ (.
Franck

ImageImage

bjpaul
Messages : 577
Enregistré le : 26 août 2007 10:17
Localisation : Val d'Oise

Messagepar bjpaul » 28 août 2007 0:13

Un échantillon de l'époque Diesel...Quelques jours avant l'électrification, les 221 144 et 124 de Villingen sont à l'arrêt avec le D770 à Hornberg. Les deux premières voitures POP datent le cliché...

Image]

bjpaul
Messages : 577
Enregistré le : 26 août 2007 10:17
Localisation : Val d'Oise

185...et 218

Messagepar bjpaul » 28 août 2007 10:52

Bonjour,

C'est bien ce que je pensais, ma vue décline...Effectivement, les 185 correctes n'existent donc pas, et on peut en profiter pour tirer un coup de chapeau à UnrealTom qui a sorti des 189 encore dans le coup aujourd'hui, en 2003, si ma mémoire est bonne (de même que des 232 encore très potables de nos jours).

Je partage votre germanophilie ferroviaire - non exclusive, du reste ! -liée d'une part à la disponibilité de nombreuses lignes, à celle du matériel roulant (même si les lacunes sont nombreuses...Dostos, jusqu'à "Schwarzwald" et PT 18, 185, 181.2, Mitteleinsteigwagen, UIC X des premiers types (mais là, je m'y suis mis moi-même !)).

La France s'est trouvée moins bien lotie...L'amour du ferroviaire y est aussi, en moyenne, moins vibrant qu'Outre-Rhin. Grâce soit vraiment rendue aux créateurs -dont vous êtes- qui ont généré de vraies réussites, d'un niveau de qualité au moins égal à l'Allemagne applaus001 ...Il a sans doute manqué un acteur commercial passionné pour "lancer l'émulation"...

Et puis, question que je me suis souvent posée : est-ce qu'au fond, il n'est pas plus facile et plus satisfaisant d'idéaliser une situation ferroviaire que l'on connaît forcément moins "intimement" ? A savoir l'image que l'on a de la DB, sans doute au travers des locos Fleischmann, Märklin ou Roco de notre plus ou moins relative jeunesse...Dernier argument, peut-être, qui peut expliquer en partie l'engouement germanique : l'unification des séries, quasi inexistante en France. En vapeur, c'est fondamental : en trois ou quatre (gros) ouvrages d'Eisenbahn-Kurier, on sait à peu près tout de 80 % des activités "traction" outre-Rhin entre 1930 et 1980 ! Et on dispose d'un fond photographique de 10.000 ou 15.000 références !

Enfin, quand même, parfois, je rentre en France ! 1?

En voyant la 218-495, j'ai été rassuré : je ne suis pas le seul à vouloir les vraies machines à la vraie place...J'ai comme ça refait des 218 pour PT 15, un gros paquet de 211-212 pour différents dépôts, quelques électriques, et même les vapeurs n'y ont pas échappé..! C'est donc une maladie incurable mais non mortelle //

Un bonjour à Franck au passage, qui est mon quasi-voisin de palier (j'habite Saint-Prix... <3< ). Merci de ses voeux de rentrée ! Pour moi, c'est déjà fait, dans la mesure où mes élèves sont plutôt des étudiants, et que s'ils sont encore en vacances, moi, je fais à cette saison dans la recherche ! .+ Hélas, pas sur les locomotives, mais des fois, et surtout pour les fichiers .eng, ça aide bien ! Avis aux amateurs, si vous voulez souffrir en conduisant vos engins moteurs (. Avec moi, une vapeur, c'est durillons et ampoules aux mains garanties (mais sans excès... la puissance y est, mais juste la puissance ! ?2? ))

Bon, allez, je retourne bosser. J'essaierai de remettre quelques captures, ici ou dans la rubrique spécialisée.

Amitiés à tous les lecteurs ! //

Jean-Paul

bjpaul
Messages : 577
Enregistré le : 26 août 2007 10:17
Localisation : Val d'Oise

Messagepar bjpaul » 28 août 2007 14:48

Quelques images encore :

Le même convoi à l'entrée de Hornberg. On remarquera la diversité des couleurs, typique du début des années 70 (blau/grun, ozean/beige à ses débuts, POP...)

Image

En 1979, les 139 d'Offenburg tiennent le haut du pavé...En voici une avec le D2060 Paris-Konstanz-Lindau et ses voitures directes...Eh oui, c'est une B4D en deuxième position, dont la présence presqu'anachronique se justifie par la pénurie de mixtes/fourgons modernes à la SNCF

Image

Sept ans après, les 139 n'assurent plus la totalité des mouvements express..Toutefois, ce jour-là, à la sortie de Gengenbach, le D770 très renforcé fait appel à une doublette de 139, car sa charge dépasse 600 t...Côté diversité des couleurs, ça s'arrange un peu, mais pas totalement !

Image

La Schwarzwaldbahn sans trains de permissionnaires français, c'est comme aller à Dieppe sans voir la mer...! En voici un, surpris un jour d'hiver peu après Gengenbach, et tracté, ô surprise, par une 194...qui remplace au pied levé la 140 titulaire, probablement bloquée par la neige quelque part dans le Bade-Wurtemberg...

Image

A suivre si ça vous a plu !

Amitiés, .+

Jean-Paul

Avatar du membre
FREDOUILLE
Modérateur
Messages : 4112
Enregistré le : 11 juin 2004 1:17
Localisation : HABSHEIM (68 Ht-Rhin)
Contact :

Messagepar FREDOUILLE » 28 août 2007 21:32

Bonjour les amis

Ouhaaaaaaaaa !!!!!!!! que c'est zoli tout plein Ogen01 Ogen01 Ogen01 . Tellement joli que je me pose des questions en ce qui concerne le FPS. peut on avoir quelques précisions à ce niveau Franck S'il te plait ?

En tous cas, chapeau pour la présentation .= .= .= .

Amitiés FRED
FRED : ASW 009 ; Responsable de la région Amérique du nord
Image

bjpaul
Messages : 577
Enregistré le : 26 août 2007 10:17
Localisation : Val d'Oise

Messagepar bjpaul » 28 août 2007 21:56

Hello !

Merci des compliments =, =, =,

Côté fps, avec des rames lourdes, on gravite entre 18-20 (traversées de gares) et 35-40 (secteurs plats et calmes). Ceci (et j'en profite au cas ou quelqu'un aurait une explication) au "deuxième" passage, c'est à dire après avoir déjà parcouru la ligne avec une autre rame...Au premier passage "à froid", les fps ne sont pas globalement plus basses, mais beaucoup plus irrégulières (à-coups plus nombreux).

Globalement, c'est une ligne plutôt fluide, PT 16 étant ce qu'il ya de pire en la matière, avec PT 12 capable de faire assez fort parfois (fps entre 10 et 30 au mieux).

Ceci avec MSTSBin Patch 1.7.0519etc..., 2048 Mo de Ram, 256 Vidéo, et un processeur Machinchose, mais qui va avec le reste (enfin j'espère, c'est comme ça qu'on me l'a vendu ! /:< /:< )

Bien amicalement, et content que ça t'ait plu ! //

Jean-Paul


Retourner vers « MSTS: Les add'ons commerciaux »